Premier-Bébé

Le Monde de Clara
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La gestion de la douleur

Aller en bas 
AuteurMessage
tweetysevi
Admin
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 38
Localisation : Mons (BE)

MessageSujet: La gestion de la douleur   Lun 28 Déc - 12:06

Guide pour alléger la douleur et favoriser la production des endorphines (trouvé sur le net)

1) La respiration lente : insistez sur l’expir

2) Le toucher : par des mains aimantes, calmes, rassurantes

3) Le massage : Sur les zones tendues, points réflexes sur la région lombaire

4) Le mouvement : Le changement de position, bref un bassin mobile

5) Les sons : qui soulagent, les gémissements qui relâchent les machoires

6) La pénombre : les lumières trop vives excitent, stressent

7) Faire votre nid : Prenez le temps d’apprivoiser l’environnement

Cool Les chuchotements : Abaissez le ton de la voix et parlez au minimum pendant la contraction

9) L’intimité : Trop de personnes dans la pièce dispersent l’énergie

10) Le contact avec l’eau : Bain, bain tourbillon, bouillote, compresse d’eau chaude dans le bas du dos ou du ventre ou là ou ca fait mal!! Débarbouillette d’eau fraîche sur le visage, le cou, boire de l’eau fraîche, croquer de la glace.

11) Le repos : On peut dormir entre les contractions, deux minutes suffisent a récupérer parfois!

12) Le contact avec son bébé : faire équipe avec lui, rester branchée!

13) La nourriture : Mangez surtout en début de travail et s’il y a arrêt de travail. On ne peut espérer courir un marathon l’estomac vide!
Privilégiez les aliments protéinés et énergisants : en petites quantitées à la fois, ex : noix, fruits secs ou frais, jus d’orange frais sucré au miel… ce que vous aurez envie de manger correspondra probablement à ce que votre corps aura besoin!

14) L’instant présent : n’anticipez pas la prochaine contraction, elle viendra bien assez vite!

15) La visualisation : Les images mentales. L’énergie va là ou la pensée est!

16) L’attitude, le lâcher-prise : La non-résistance à la contraction. Ne pas la subir, mais entrer dedans!

17) L’abandon du corps : faites confiance à l’extraordinaire travail créatif de votre corps

18) L’expression libre de ses émotions : de ses peurs (le compagnon aussi devrait exprimer ses peurs sinon sa femme en travail les absorbera!)

19) La détente des machoires : Bouche molle = col mou!

20) Les horloges éloignées : Cessez de calculer la durée de la contraction dès que vous savez que le travail progresse!

21) La musique : choisissez celle qui vous détend et qui vous inspire à l’ouverture. N’oubliez pas d’apporter votre appareil!

22) L’accompagnante : son support contribue à diminuer la douleur, le temps de travail et.. interventions!

23) Le rire et l’humour : Ca dilate la rate, et le col!

24) L’acceptation du but : Comprendre le pourquoi des contractions pour mieux l’accepter

25) Le oui a ouvrir : ses portes. Se rappeler que le corps doit s’ouvrir pour laisser passer le bébé, Dire son « oui » et le répéter!

26) L’acceptation de la douleur : Apprendre a apprivoiser, à l’aimer même! Après tout, il y a tout un cadeau au bout du chemin!

27) Le mouvement du haut vers le bas! Les gestes qui montrent le chemin qui guident le bébé. Si vous caressez votre ventre, favorisez ces gestes

28) Le contact avec ses forces intérieures : on a habituellement le travail que notre corps est capable de supporter.

29) La tendresse, le maternage : permettez-lui de redevenir une petite fille, bercez-là, prenez-là dans vos bras! Une femme suffisamment « maternée » pendant le travail saura en retour mieux materner son bébé!

29) Les mots d’amour : C’est le temps de lui dire que vous l’aimez, qu’elle est extraordinaire, qu’elle fait tellement bien ça, reconnaissez aussi tout l’amour et la générosité qu’elle met dans son travail!

30) Le regard supportant, la qualité de présence

31) La complicité dans le couple

32) Le vécu sexuel : antérieur exprimée. Le viol, l’inceste déjà subi peut perturber le cours du travail, d’ou l’importance de verbaliser le plus possible avant l’accouchement. Il importe de libérer tout ce qui monte (surtout s’il y a arrêt de travail même si vous croyez que ça n’a pas rapport!)

33) La péridurale : si rien de tout ça ne marche, il reste toujours cette solution! Pour certaines femmes, elle peut contribuer favorablement à rendre positive et belle cette expérience de l’accouchement. Ne pas considérer ce choix comme un aboutissement ou une bouée de sauvetage!


Ce guide ne se veut pas complet sans l’ajout de vos propres outils, de vos propres découvertes. Faites-vous simplement confiance et vous saurez quoi faire en temps et lieu! Amenez quand même cette liste avec vous au cas ou…

_________________
Séverine - 29 ans - région montoise (BE) - Maman d'une petite Manon née le 21/08/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La gestion de la douleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La douleur
» GestLe ou l'outils de Stef pour la gestion de liste eclair
» Douleur dans l'oeil !
» JDR/Gestion
» l'ambigu ou la Gestion précaire des ressources humaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Premier-Bébé :: Coin des Futurs Parents :: L'Accouchement :: L'accouchement naturel-
Sauter vers: